Instant

Genres

Elles

reviennent du Calypso.

Lui et elle sont tordues parce qu’elles ont vu du muscle, de la chair, de la sueur et lui plus qu’elle car, sur ses talons hauts, il vacille dans les escaliers.

 Le lendemain, il descend en vitesse prendre la pilule, celle qu’elles appellent du lendemain. Il ne serait pas malin de tomber enceint avant qu’elle ne parte en Afgha.

Il a mal aux seins, elle a encore serré trop fort, elle ne mesure pas sa force, cette satanée femelle.

Il rit.

Il se sent bien. 



 

Le crabe(extrait) publié dans un "un pas de côté" à l'occasion du Festivalet 2018


terre et ciel

Fragile

 

 

Pas besoin d'être de l'autre côté de la terre pour être loin

deux heures de virages dans les fougères

on se retrouve sous les acacias en fleurs.

du presque rien

du timide

du j'ose pas

tout surabonde et explose

tout festoie

les cerisiers croulent

le vert nous noie

les pêchers clignent sous le soleil trop chaud

ça nous brûle  d'un coup

ça nous transperce et nous transpire

on avait pas prévu

d'enlever des couches.

 

Pas besoin d'être de l'autre côté de la terre pour se sentir seule.

entre trente et aucun à regarder comme

entre trente et aucun à serrer comme

on a beau être frères

on ne s'étreint pas.

 

Et puis on s'effrite sous le soleil trop dur

on se fragilise

le ventre gonfle on devient outre

d'être trop femme

trop pleine

on attend le sang pour abreuver la terre

impatiemment

envie de presser le corps

pour que tout finisse

plus vite

plus violemment.

 

Et les mots pleuvent par les ondes trop fines

et fragile

on prend les mots comme des pierres

on se lapide seule.

car éloignée de notre centre

les larmes coulent

on libère un peu de poids

on se mouche avec ses doigts.

 

On doit se donner aux trente

et les sourires abondent

réchauffent un peu le froid intérieur

on s’étreint tout de même

car fragiles

 

on se ressemble un peu.

en lisière

Atelier d'écriture: 

 

Atelier mensuel au Puy en Velay (reprise en septembre)

voir modalité ici

  

Lecture poétique et musicale:

Voix et texte d' igor chirat et véronik leray

musique: Quentin Duverger

Samedi 30 novembre à 18h30 à la librairie de la gare de Massiac

Tu es plus belle que le ciel et la mer

Blaise Cendrars

 

Quand tu aimes il faut partir
Quitte ta femme quitte ton enfant
Quitte ton ami quitte ton amie
Quitte ton amante quitte ton amant
Quand tu aimes il faut partir

Le monde est plein de nègres et de négresses
Des femmes des hommes des hommes des femmes
Regarde les beaux magasins
Ce fiacre cet homme cette femme ce fiacre
Et toutes les belles marchandises

II y a l'air il y a le vent
Les montagnes l'eau le ciel la terre
Les enfants les animaux
Les plantes et le charbon de terre

Apprends à vendre à acheter à revendre
Donne prends donne prends

Quand tu aimes il faut savoir
Chanter courir manger boire
Siffler
Et apprendre à travailler

Quand tu aimes il faut partir
Ne larmoie pas en souriant
Ne te niche pas entre deux seins
Respire marche pars va-t'en

Je prends mon bain et je regarde
Je vois la bouche que je connais
La main la jambe l'œil
Je prends mon bain et je regarde

Le monde entier est toujours là
La vie pleine de choses surprenantes
Je sors de la pharmacie
Je descends juste de la bascule
Je pèse mes 80 kilos
Je t'aime

Blaise Cendrars, Feuilles de route, 1924